Le gagnant de « L’UTMB : ma victoire sur la lombalgie » est …

Bonjour les amis,

Val Mente a été tirée au sort et a gagné un exemplaire de L’UTMB : ma victoire sur la lombalgie de Christophe Morisset qu’elle recevra après m’avoir communiqué son adresse postale et son adresse email en message privé.

Si elle ne l’a pas fait d’ici jeudi soir, je procéderai à un nouveau tirage au sort.

Et cette semaine, comme chaque semaine, une nouvelle chronique d’un ouvrage qui traitre de course à  pied et un jeu-concours pour se voir offrir cet ouvrage.

Bonne semaine à  tous.

Gagnez : « UTMB : Ma victoire sur la lombalgie » de Christophe Morisset

Bonsoir les amis,

Comme promis lors de la création de ce blog, cette semaine encore, vous pouvez gagner un exemplaire gratuit du livre chroniqué. Il s’agit de UTMB : ma victoire sur la lombalgie de Christophe Morisset.

Le (ou la) gagnant recevra un exemplaire dédicacé par l’auteur.

Pour gagner, rien de plus simple. Vous partagez ce post sur Facebook ou Twitter et vous likez la page Facebook Des Livres pour Courir. Ensuite, vous attendez samedi 17/06/2017 à 18h30 que je procède au tirage au sort. Et voilà !

Bonne chance à tous et à samedi.

« L’UTMB : ma victoire sur la lombalgie » de Christophe Morisset

Bonjour les amis,

Le titre dit tout de ce livre. C’est l’ouvrage d’un coureur ; c’est l’ouvrage d’un médecin ; c’est l’ouvrage d’un patient ; c’est l’histoire d’un long cheminement.

Christophe Morisset décrit son long voyage d’un lit d’hôpital à la ligne d’arrivée de l’UTMB. Long parce que, comme la plupart d’entre nous, la course à pied n’est pas son quotidien mais la pause qu’on s’accorde entre vie professionnelle et vie familiale.

Le lecteur s’amusera à repérer les moments où l’auteur bascule du mode « médecin », presque professoral, au mode « coureur », presque caricatural, avec des ruptures de style et des basculements de champ lexical marqués. Dans les deux cas, on sent que Christophe Morisset met beaucoup de lui-même dans ce livre qui a valeur de témoignage et interpellera tous ceux des coureurs qui, suite à un pépin de santé, ont eu à reprendre leur pratique du début pour reconquérir la capacité à courir loin, longtemps, avec plaisir.

Pour lire ce « chemin de croix » qui se finit bien : click click ici

Coureur de l’extrême, de Vincent Hulin

Bonsoir les amis,

Vous rêvez de courir les ultra trails réputés comme les plus grands sous nos latitudes ?Vous hésitez entre Diagonale des Fous, UTMB, Marathon des Sables et Tor des Géants pour votre tiercé des courses les plus velues ?

Lisez Vincent Hulin, il décrit les quatre, vous pourrez donc choisir en connaissance de cause. Même si la longueur de la narration n’est pas proportionnelle à l’intensité de l’effort ou de la distance, vous vivrez les courses de l’intérieur, de l’intérieur même de Vincent Hulin même tant le témoignage est personnel.

Certains le regretteront car il leur manquera un récit plus descriptif pour mieux appréhender les épreuves, mais tous les coureurs d’ultra retrouveront bien le rythme et les interrogations caractéristiques de ces courses où les moments de bien être et course succèdent aux plus profonds désespoirs avant de céder la place aux interrogations et à la certitude de ne pas devoir en finir cette fois-ci.

Bref, un témoignage dans lequel se retrouveront les ultra traileurs.

Pour se le procurer, c’est ici : http://amzn.to/2nhhbN6

Courir de plaisir, Nathalie Lamoureux

Bonjour les amis,

J’ai lu deux fois ce livre.

La première fois, avant d’avoir couru la moindre course ultra. Je l’ai lu et je l’ai vite oublié, déçu par cet ouvrage qui hésite entre plusieurs styles (étude sociologique, auto biographie, compte rendu de courses, etc, etc), ce qui nuit à la fluidité de lecture et laisse chacun, selon ses appétences, sur sa faim.

La deuxième fois, cette semaine, après avoir couru depuis trois ans le même type de courses que l’auteur. Certains passages sont entrés en résonnance avec mes expériences, d’autres sont restés sans saveur, mais tous m’ont fait considérer d’un oeil nouveau le parcours de Nathalie Lamoureux, iconoclaste dans son approche -elle commence par les courses les plus difficiles avant de se préoccuper de ce que devrait être un entraînement structuré-, volontaire et visiblement avec un sens de la démesure sportive qui sied aux aventuriers.

Cet ouvrage est le récit de la découverte du monde de l’ultra et de ses personnages, que ce soit en mode montagne, avec l’UTMB puis la petite Trotte à Léon, désert, avec le Marathon des Sables, ou piste avec la No Finish Line, en version cinq jours. C’est aussi, on le pressent, le début d’une histoire d’amour avec la montagne. Depuis l’écriture du livre, Nathalie Lamoureux, qui ne s’est mise au sport qu’à 36 ans, est devenue le septième femme française à gravir l’Everest.

Pour la lecture du récit personnel d’une découverte du monde de l’ultra en montagne : http://amzn.to/2iJG8iS