Gagnez « Chéri(e), je pars faire une course » de Gérard Ejnès

Bonjour les amis,

Comme promis lors de la création de ce blog, cette semaine encore, vous pouvez gagner un exemplaire gratuit du livre chroniqué. Il s’agit de « Chéri(e), je pars faire une course » de Gérard Ejnès

Pour gagner, rien de plus simple. Vous partagez ce post sur Facebook ou Twitter et vous likez la page Facebook Des Livres pour Courir. Ensuite, vous attendez dimanche 01/10/2017 à 19h00 que je procède au tirage au sort. Et voilà !

Bonne chance à tous et à dimanche.

« Chéri(e), je pars faire une course » de Gérard Ejnès

Bonjour les amis,

La vocation du blog est de parler de la littérature de course à pied mais, parfois, je m’égare. Il m’est déjà arrivé de présenter des manuels d’entraînement. Aujourd’hui, je vous présente une blague, un moment d’humour.

Le dictionnaire absurde du footing et du marathon de Gérard Ejnès est le genre de livre qu’on n’achète pas pour soit mais pour offrir, à Noël, pour un anniversaire, la fête des pères ou la fête des mères. Et on a tort. Surtout si on est amateur de calembours.

Car derrière des définitions drolatiques qu’on peut choisir de ne lire qu’au premier degré, se niche souvent -pas toujours- une réflexion, teintée de salutaire auto dérision, sur notre passion, sa pratique, ses modes et ses codes.

Pour savourer des formules ciselées de marathonien (45 marathons, 0 victoires pour l’auteur), c’est ici

« Autoportrait de l’auteur en coureur de fond » a été gagné par …

Bonjour les amis,

Estelle Mino a été tirée au sort et a gagné un exemplaire de Autoportrait de l’auteur en coureur de fond de Haruki Murakami qu’elle recevra après m’avoir communiqué son adresse postale et son adresse email en message privé.

Si elle ne l’a pas fait d’ici mercredi soir, je procéderai à un nouveau tirage au sort.

Et cette semaine, comme chaque semaine, une nouvelle chronique d’un ouvrage qui traitre de course à  pied et un jeu-concours pour se voir offrir cet ouvrage.

Bonne semaine à  tous.

Gagnez « Autoportrait de l’auteur en coureur de fond » de Haruki Murakami

Bonjour les amis,

Comme promis lors de la création de ce blog, cette semaine encore, vous pouvez gagner un exemplaire gratuit du livre chroniqué. Il s’agit de « Autoportrait de l’auteur en coureur de fond » de Haruki Murakami

Pour gagner, rien de plus simple. Vous partagez ce post sur Facebook ou Twitter et vous likez la page Facebook Des Livres pour Courir. Ensuite, vous attendez dimanche 24/09/2017 à 19h00 que je procède au tirage au sort. Et voilà !

Bonne chance à tous et à dimanche.

« Autoportrait de l’auteur en coureur de fond » de Haruki Murakami

Bonjour les amis,

Aujourd’hui exercice périlleux, je chronique un livre référence d’un grand auteur, livre déjà chroniqué par nombre de plumes professionnelles. Bref, bien que l’ayant lu il y a fort longtemps et relu, j’ai hésité à me lancer dans l’exercice et me couvrir de ridicule en comparaison d’autres chroniqueurs beaucoup plus affûtés (mais pas toujours coureurs).

Mais comme la course à pied m’a enseigné que le ridicule ne tue pas, je me lance, sous vos yeux avertis, esbaudis et bienveillants.

La première fois que j’ai lu ce livre, je courais mais n’avais pas encore écrit de livre (De mon canapé à la course à pied la plus dure du monde pour ceux qui l’ignorent encore) et j’ai été déçu d’une lecture que j’avais imaginée 100% course à pied. En refermant le livre, je m’étais convaincu que cet ouvrage avait été élevé au Panthéon de la littérature course à pied uniquement par ce que la communauté des coureurs lecteurs avait été flattée qu’une sommité mondiale de la littérature commette un ouvrage qui aborde le sujet. Alors qu’en fait, il s’agit plutôt d’un « autoportrait de l’auteur » (encore qu’il faille se méfier du titre qui est une traduction ; le titre original est plutôt, traduit en français « Ce dont je par le quand je parle de course à pied » – What I talk about when I talk about running).

Après avoir écrit (j’ai aussi commis Tor des Géants – Trail ultime pour ceux qui ne suivent pas), et bien qu’il ne vienne pas à l’idée de comparer mes gribouillis à de la littérature, j’ai saisi que, contrairement à ce que je pensais, l’ouvrage ne traite pas de la création littéraire, pas plus que de la course à pied, au premier chef.

Je me suis donc replongé dans « Autoportrait de l’auteur en coureur de fond » poiur découvrir que Haruka Murakami, avec talent, nous livre un journal où la vie, et le thème du vieillissement, la création littéraire, et la nécessité d’avoir une discipline de vie stricte pour s’autoriser toutes les dérives intellectuelles, et la course à pied, comme hygiène mentale et philosophie de vie, s’entremêlent harmonieusement.

Pour ce qui est de la partie course à pied (10km par jour, six jours par semaine, marathon annuel, triathlon et 100km), l’auteur parvient à transmettre la simplicité et la difficulté de l’exercice, les nécessaires persévérance et humilité et la philosophie de la plupart des coureurs qui n’affrontent qu’eux mêmes, et encore, pas tous les jours, même avec un dossard.

Pour lire -et relire afin d’en saisir toutes les facettes- cet ouvrage d’un abord austère mais riche, c’est ici

 

« 42km195 » de Bernard Thomasson a été gagné par …

Bonjour les amis,

Sandra Wa a été tirée au sort et a gagné un exemplaire de 42km195 de Bernard Thomasson qu’elle recevra après m’avoir communiqué son adresse postale et son adresse email en message privé.

Si elle ne l’a pas fait d’ici jeudi soir, je procéderai à un nouveau tirage au sort.

Et cette semaine, comme chaque semaine, une nouvelle chronique d’un ouvrage qui traitre de course à  pied et un jeu-concours pour se voir offrir cet ouvrage.

Bonne semaine à  tous.

 

Gagnez « 42km195 » de Bernard Thomasson

Bonjour les amis,

Comme promis lors de la création de ce blog, cette semaine encore, vous pouvez gagner un exemplaire gratuit du livre chroniqué. Il s’agit de 42km195 de bernard Thomasson

Pour gagner, rien de plus simple. Vous partagez ce post sur Facebook ou Twitter et vous likez la page Facebook Des Livres pour Courir. Ensuite, vous attendez samedi 09/09/2017 à 19h00 que je procède au tirage au sort. Et voilà !

Bonne chance à tous et à samedi.

 

 

« 42 km 195 » de Bernard Thomasson

Bonjour les amis,

On s’interroge sur l’intention de l’auteur qui prend le parti de nous faire faire parcourir, avec lui, le marathon de Paris, kilomètre après kilomètre, tout en nous dévoilant, petit à petit -il faut attendre le semi-marathon pour y voir clair- pourquoi ce premier marathon revêt une importance particulière, et tout en nous entretenant d’un autre auteur, ayant couru 42 marathons, et dont l’ouvrage nous fait voyager plus loin, à chaque chapitre.

On se demande assez vite si les artifices de construction du livre et les mini fiches de lecture parsemées au sein de chaque chapitre ne vont pas essouffler la bonne volonté du lecteur.

Mais on prend son rythme de croisière, on suit Bernard Thomasson dans son marathon et les chemins de traverse qu’il nous fait emprunter, pour, finalement, comme lui, parcourir la distance sans interruption ou presque et être heureux du chemin parcouru.

Un roman à mettre entre les mains de tout apprenti marathonien ou marathonien confirmé.

Un roman à mettre entre les mains de tous les amateurs de littérature course à pied aussi : la bibliographie, à elle seule, vaut le détour.

Bref, pour s’offrir un petit marathon de rentrée, c’est ici : ici

Bonne reprise à tous.

Le gagnant de « Million dollar marathon » est …

Bonjour les amis,

Marwa Camerendfood a été tirée au sort et a gagné un exemplaire de « Million dollar marathon » de Philip Maffetone qu’elle recevra après m’avoir communiqué son adresse postale et son adresse email en message privé.

Si elle ne l’a pas fait d’ici jeudi soir, je procéderai à un nouveau tirage au sort.

Et cette semaine, comme chaque semaine, une nouvelle chronique d’un ouvrage qui traitre de course à  pied et un jeu-concours pour se voir offrir cet ouvrage.

Bonne semaine à  tous.

« Million dollar marathon » de Philip Maffetone

Bonjour les amis,

 

Le parti pris de ce blog est la bienveillance. Il y a dans chaque livre, comme dans chaque repas, même le plus mauvais, de quoi se nourrir l’esprit. Mais parfois, ce parti pris est compliqué à respecter.

Philip Maffetone, bien connu des sportifs d’endurance qui s’intéressent à la diététique de l’effort, s’essaie à la fiction. Il nous propose ici ce qui pourrait être le synopsis d’un bon roman avec tous les ingrédients du genre : un gentil naïf mais pur pris sous son aile par un gentil plus âgé, un méchant très méchant, une romance, du suspens, un happy end à la Walt Disney. Et de la course à pied.

Voilà, voilà …

Parfait pour adolescent ou jeune adulte.

Pour découvrir ce livre (12Eur50 pour moins d’une heure de lecture), c’est ici.