Pour amateurs éclairés

Bonjour les amis,

Dans dix jours (1&2 décembre 2017), comme chaque année depuis 63 ans, les sept différents formats de La SaintéLyon, de la XXL 180 (aller retour Lyon <=> Saint-Etienne) à la Saintétic (12 km) en passant par la SaintéLyon (72 km), réuniront les coureurs amateurs de nuit, froid et course à pied.

Cette année, le Village qui accueillera les 17.000 inscrits innove en proposant un Stand Librairie consacré au running.

www.deslivres-pour-courir.com ne pouvait passer à côté de cette opportunité de passer en revue (par ordre alphabétique d’auteur pour éviter de froisser d’éventuelles susceptibilités) les œuvres qui seront présentées.

Cécile Bertin présentera Sables émouvants déjà chroniqué sur le blog.

Le livre est disponible sur Amazon (ici), a une note moyenne de 4,9/5 sur la base de 8 avis lecteurs et coûte 10,55 Eur.

Grégoire Chevignard (moi-même), présentera De mon canapé à la course à pied la plus dure du monde et Tor des Géants – Trail Ultime déjà chroniqués ici (on n’est jamais aussi bien servi que par soi même).

Le livre est disponible sur Amazon (ici), a une note moyenne de 4,9/5 sur la base de 226 avis lecteurs et coûte 16 Eur.

Le livre est disponible sur Amazon (ici), a une note de 4,8/5 sur la base de 54 avis lecteurs et coûte 9,99 Eur.

 

Michel Delore, qui est à lui seul une bibliothèque ambulante tant il a produit d’ouvrages, présentera probablement le plus récent de ses ouvrages, « Running : du jogging au marathon ». Je dois dire que s’il est dans ma bibliothèque (qui connaît le concept de PAL ? C’est la Pile A Lire), je ne l’ai pas encore lu.

Le livre est disponible sur Amazon (ici), a une note de 3,8/5 sur la base de 6 avis lecteurs et coûte 24,90 Eur.

Jean-Marc Delorme présentera « Trail Running, préparez vos défis »  écrit avec Sylvain Bazin qui n’a pas encore été chroniqué mais que j’ai déjà lu … et juge éligible à une chronique (à venir) même si la ligne éditoriale du blog est plus littérature et témoignages que manuels d’entraînement.

Le livre est disponible sur Amazon (ici), a une note de 4,6/5 sur la base de 7 avis lecteurs et coûte 24,95 Eur.

Jean-Marie de Dinechin présentera « Un risque à courir », un polar dans le monde du running. J’attends avec impatience la rencontre avec l’auteur pour en acquérir un exemplaire et le lire ; je n’en ai eu que de bons échos et je suis un gros consommateur de polars.

Malheureusement, le livre n’est pas disponible sur Amazon (WTF!). Il a une note de 4,5/5 sur la base de 22 avis lecteurs et coûte 12 Eur ici.

Bertrand Lellouche présentera Trails et Ultras mythiques, déjà chroniqué dans le blog.

Le livre est disponible sur Amazon (ici), a une note de 4,8/5 sur la base de 11 avis lecteurs et coûte 27,50 Eur.

Guillaume Millet présentera probablement le plus récent de ses ouvrages « Réussir son UTMB ». Le livre est paru trop récemment (10/10/2017)  pour j’ai pu le lire. Mais j’ai gardé un très bon souvenir de son ouvrage précédent qui a guidé mes premiers pas dans l’ultra mais si je n’en ai guère suivi les préceptes.

Le livre est disponible sur Amazon (ici), n’a aucune note car aucun avis lecteur et coûte 25 Eur.

Aurélia Truel présentera probablement l’ouvrage écrit avec Nicolas Aubineau, « Trail : coaching nutrition » que je n’ai pas lu, étant jusqu’à maintenant trop peu versé dans les problématiques nutritionnelles (même si je m’y suis mis et progresse) pour avoir un avis averti.

Le livre est disponible sur Amazon (ici), a une note de 4,5/5 sur la base de deux avis lecteur et coûte 15 Eur.

Enfin, Des Bosses et des Bulles nous présentera sa nouveauté, « No Pain No Gain » déjà en vente sur http://www.shop.desbossesetdesbulles.com

Le livre n’est pas disponible sur Amazon (pfff!) et coûte 14,17 Eur (???).

Si avec tout ça, vous ne trouvez rien qui vous plaît ou que vous avez envie de vous faire dédicacer, il faut arrêter la lecture et la course à pied !

 

 

« Sables émouvants » de Cécile Bertin a été gagné par …

Bonjour les amis,

Ludo Miller a été tiré au sort et a gagné un exemplaire de Sables émouvants de Cécile Bertin qu’il recevra après m’avoir communiqué son adresse postale et son adresse email en message privé.

Si il ne l’a pas fait d’ici mercredi soir, je procéderai à un nouveau tirage au sort.

Et cette semaine, comme chaque semaine, une nouvelle chronique d’un ouvrage qui traitre de course à  pied et un jeu-concours pour se voir offrir cet ouvrage.

Bonne semaine à  tous.

Gagnez « Sables émouvants » de Cécile Bertin

Bonjour les amis,

Comme promis lors de la création de ce blog, cette semaine encore, vous pouvez gagner un exemplaire gratuit du livre chroniqué. Il s’agit de Sables émouvants de Cécile Bertin

Pour gagner, rien de plus simple. Vous partagez ce post sur Facebook ou Twitter et vous likez la page Facebook Des Livres pour Courir. Ensuite, vous attendez vendredi 06/10/2017 à 19h00 que je procède au tirage au sort. Et voilà !

Et pendant que vous faites ceci, ayez une pensée pour Cécile Bertin qui prend le départ de l’UTAT !

Bonne chance à tous et à vendredi.

« Sables émouvants » de Cécile Bertin

Bonjour les amis,

L’incontournable Cécile Bertin a commis un ouvrage, et c’est raté.

En effet, elle tente de nous faire croire qu’elle est une coureuse de type loisir, option tourisme. Et comme elle est douée pour la narration, on la croit.

Jusqu’au Marathon des Sables 2012 où elle nous parle de classement pour la première fois (333e, ce qui, sans être un classement de coureur de classe internationale la situe dans le premier tiers du peloton), ce qui sème la graine du doute sur ses performances. Le titre du chapitre suivant, Gobi, arrose la graine du doute et l’enchaînement des courses en cette année 2012 bien chargée, finit de nous convaincre qu’on avait raison de douter.

Bref, la mystification est ratée et le livre est réussi.

Au delà des compte rendus de course, pleins d’enseignements et teintés d’humour et auto dérision, on suit aussi, surtout, la transformation d’une coureuse qui découvre l’ultra en s’excusant presque de s’autoriser à y participer en une coureuse d’ultra aguerrie qui finit par penser -aussi- classement.

La pudeur fait que l’ouvrage ne traite que de courses mais on comprend que la performance tient aussi, dans la capacité à mener de front vie familiale (quatre enfants…), vie professionnelle et courses.

Tous ceux qui ont vécu les deux à trois semaines d’abattement qui suivent la participation à un ultra d’au moins 100 miles imagineront les trésors de volonté dont il a fallu faire preuve une fois la ligne d’arrivée franchie et le quotidien de nouveau omniprésent.

L’ouvrage est un bon témoignage à mettre entre les mains de tou(te)s les apprentis coureurs d’ultra : à défaut d’y trouver moultes conseils pratiques ils y trouveront quelque chose de bien plus précieux, un état d’esprit fait d’humilité, auto dérision et persévérance, qualités indispensables pour ce type d’exercice hors norme.

Pour ma part, j’ai adoré le récit de la dernière course où on retrouve pleinement l’esprit ultra. Sans rien spoiler, disons juste que confrontée à une difficulté physique significativement handicapante, Cécile Bertin ne s’interroge pas une seconde sur l’opportunité d’abandonner mais, plutôt, sur les conséquences sur son rythme de progression.

Pour ce témoignage prenant et facile à lire malgré une mise en page qui mériterait un peu plus de clarté, c’est ici