Les cinq meilleurs livres d’entraînement en course à pied

Bonjour les amis,

Vous vous êtes octroyés une coupure hivernale, vous avez réveillonné et vous vous apprêtez à prendre de bonnes résolutions pour l’année qui débute dans quelques jours.

Passerez vous du dix kilomètre au semi marathon ? Vous attaquerez vous au marathon ? Tâterez vous du trail ? Affronterez vous l’ultra trail ?

Dans tous les cas, vous voyez la reprise approcher à grands pas et vous voulez vous donner les moyens d’atteindre vos objectifs.

J’ai réuni ci dessous, pour vous, une sélection d’ouvrages de référence sur la préparation à ces objectifs. Cette sélection n’a pas d’autre raison d’être que ma subjectivité, qui est immense.

Bonne lecture et bonne année de course à pied et lecture à tous.

  1. Daniel’s running formula : Méthode d’entraînement du 800 mètres au marathon : http://amzn.to/2i5OKAn

Ce premier choix, très partial, est conforme aux choix d’entraînement que j’ai faits et qui m’ont permis, en dix huit mois, de passer de l’état de larve qui ne possédait pas même une paire de chaussures de sport à celui de finisher du Marathon des Sables (250 km dans le Sahara en autonomie alimentaire, pour en savoir plus http://www.42ans-42bornes.com) … les erreurs en moins. La méthode, semblable à celle popularisée par Serge Cottereau en France, convient aussi bien aux débutants qu’aux coureurs confirmés et s’appuie, beaucoup, sur la course en endurance fondamentale. Ce livre est la bible du running aux Etats-Unis et son auteur le pape de la course de semi fond et fond. Impossible de se tromper en adoptant la méthode … qui change de ce que préconisent majoritairement les entraîneurs français.

 

2. Ultra trail : plaisir, performance et santé : http://amzn.to/2i5Ynzc

Guillaume Millet, l’auteur, ne peut pas être soupçonné de ne pas connaître le sujet : il est à la fois un universitaire reconnu pour ses travaux sur l’endurance et un ultra traileur de très haut niveau puisqu’il a figuré au podium du Tor des Géants (330 km et 25.000 m de dénivelé positif). La somme de ces qualités aurait pu le conduire à produire un ouvrage abscons pour hyper spécialistes. Au contraire, c’est un guide formidable pour les débutants comme pour les trailers confirmés grâce à plusieurs niveaux de lecture. Pratique, instructif, sérieux, s’il n’y avait qu’un livre à lire pour l’entraînement d’ultra trail, ce serait celui ci.

 

3. La bible du running : le guide scientifique et pratique pour tous http://amzn.to/2hXe0cl

Contrairement à ce que le titre indique, je ne suis pas certain que cette bible soit adaptée à tous ; le coureur très confirmé, déjà versé dans la construction de plans d’entraînement et affilié à un club d’athlétisme restera sur sa faim. En revanche, pour 90% d’entre nous, du débutant au coureur amateur investi, c’est l’ouvrage parfait pour mieux comprendre ce que devrait être notre entraînement et comment l’organiser pour chaque séance s’inscrive dans un plan global et contribue à l’atteinte de nos objectifs.

 

4. La course à pied en 500 questions : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le running sans jamais oser le demander. http://amzn.to/2hzyUBA

Pour être totalement transparent, je n’ai pas encore lu le dernier ouvrage de Bruno Heubi, le Père Noël ayant failli à sa mission. Je crois pourtant pouvoir sans risque le recommander. Il y a huit ans Bruno Heubi a écrit l’excellent « Courir longtemps, les clefs pour réussir » (http://amzn.to/2hzuf2o) ; il n’y a pas beaucoup de raisons pour qu’avec huit années d’expérience et recul de plus, le nouvel opus soit moins bien. A mettre entre toutes les mains pour répondre à toutes les questions légitimes qu’on peut se poser au moment de s’élancer à l’assaut d’un objectif.

 

5. 100 conseils pour ne pas finir un marathon : http://amzn.to/2hbPLu5

Pour se souvenir que la course à pied reste un plaisir et qu’il ne faut pas trop se prendre au sérieux, ce dernier choix est un anti manuel de course à pied décliné en mode humoristique. Au delà du sourire, ce qui n’est déjà pas mal, cet anti manuel a aussi pour avantage de nous amener à réfléchir sur ce que nous faisons de nos entraînements et sur pourquoi nous le faisons. Un salutaire exercice d’auto-dérision pour revenir à l’essentiel et ne pas se fourvoyer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *