Jean Echenoz

jeanechenoz

Jean Echenoz est né à Orange (Vaucluse) en 1947. Prix Médicis 1983 pour Cherokee. Prix Goncourt 1999 pour Je m’en vais.

Trois de ses derniers ouvrages, Ravel (2006), Courir (2008) et Des Eclairs (2010) constituent des « fictions sans scrupules biographiques ».

Jean Echenoz a tout d’un coureur.

Son style minimaliste (140 pages pour Courir, comme si les phrases avaient fait des efforts pour atteindre leur poids de forme pour une efficacité maximale), son ironie (Courir, après Je m’en vais ? Des biographies fictives ?) souvent présente chez les forçats du bitume confrontés à l’inanité de leurs efforts, la présence du mouvement dans ses oeuvres seraient susceptibles d’en faire un membre de la confrérie des coureurs.

Mais court il ?

Je n’en sais rien ; je vais le lui demander.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *