Alan Sillitoe

Alan Sillitoe est né en 1928 à Nottingham et est décédé en 2010 à Londres après avoir incarné le mouvement des Angry Young Men dans les années 1950.

Bien qu’ayant quitté l’école à quatorze ans pour devenir ouvrier, il publiera vingt quatre romans, sept recueils de nouvelles et sept recueils de poésie. Il fut, en termes d’audience et de registre, à la littérature anglaise ce que Ken Loach est à son cinéma : il a dénoncé avec passion et sincérité la misère sociale anglaise.

Et il y a toutes les raisons de ne pas vous le présenter en ce lieu dédié à la littérature célébrant la course à pied.

« Il m’a toujours semblé que le sport ne sert qu’à asservir l’esprit et le corps. C’est la principale arme « civilisatrice » du monde occidental, une façon d’imposer une discipline collective. (…) La torche olympique est une flamme de servitude ; fuyez la aussi vite que vous pourrez, cela devrait suffire à vous donner de l’exercice! » dans Mountains and Caverns.

Et pourtant …

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *