Gagnez « Un risque à courir » de Jean-Marie de Dinechin

Bonjour les amis,

Comme promis lors de la création de ce blog, cette semaine encore, vous pouvez gagner un exemplaire gratuit du livre chroniqué, exemplaire que l’auteur vous dédicacera. Il s’agit de Un risque à courir de Jean-Marie de Dinechin 

Pour gagner, rien de plus simple.

  1. Vous taguez en commentaire, dans Facebook, un ami susceptible d’apprécier cette lecture.
  2. Vous partagez ce post sur Facebook ou Twitter.
  3. Vous likez la page Facebook Des Livres pour Courir.
  4. Vous vous rendez sur la page de l’éditeur du livre pour liker le livre en cliquant ici
  5. Ensuite, vous attendez mardi 19/12/2017 à 22h00 que je procède au tirage au sort.

Et voilà !

 

« Un risque à courir » de Jean-Marie de Dinechin

Bonjour les amis,

C’est sur le stand Bibliotrail de la SaintéLyon que j’ai rencontré Jean-Marie de Dinechin ; c’est sur la SaintéLyon que débute son polar « Un risque à courir » ; c’est au moment où les premiers coureurs franchissaient la ligne d’arrivée de la SaintéLyon que j’ai commencé à le lire ; c’est au moment où les derniers coureurs se faisaient rattraper par la barrière horaire que je suis tombé de mon canapé en découvrant le dénouement de l’intrigue.

Bref, j’ai lu d’une traite, sans ravitaillement ou récupération, ce polar qui nous fait visiter quelques unes des courses emblématiques de France, nous laisse à voir ce que peuvent être les relations entre athlètes dans les équipes montées par les équipementiers.

Amateur de polar, et pas particulièrement de course à pied, tu trouveras ton bonheur dans ce livre. Coureur de trail, peu porté sur la chose policière, tu trouveras aussi ton bonheur dans ce livre. En effet, le livre est équilibré et ne tombe jamais dans le piège de l’hyper spécialisation ; pas de longs développements sur les techniques de police scientifique ni d’encre gâchée à comparer les mérites de telle ou telle méthode d’entraînement.

A lire, offrir et partager ici

Bon dimanche et bonne lecture à tous.

« La grande course de Flanagan » de Tom McNab a été gagné par …

Bonsoir les amis,

Laurence Tison a été tirée au sort et a gagné un exemplaire de La grande course de Flanagan de Tom McNab qu’elle recevra après m’avoir communiqué son adresse postale et son adresse email en message privé.

Si elle ne l’a pas fait d’ici mercredi soir, je procéderai à un nouveau tirage au sort.

Pour tous les déçus du tirage au sort, il reste votre libraire ou Amazon en cliquant ici

Et cette semaine, comme chaque semaine, une nouvelle chronique d’un ouvrage qui traitre de course à  pied et un jeu-concours pour se voir offrir cet ouvrage.

Bonne semaine à  tous.

Gagnez « La grande course de Flanagan » de Tom MacNab

Bonsoir les amis,

Comme promis lors de la création de ce blog, cette semaine encore, vous pouvez gagner un exemplaire gratuit du livre chroniqué. Il s’agit de La grande course de Flanagan de Tom McNab

Pour gagner, rien de plus simple.

  1. Vous taguez en commentaire, dans Facebook, un ami susceptible d’apprécier cette lecture.
  2. Vous partagez ce post sur Facebook ou Twitter.
  3. Vous likez la page Facebook Des Livres pour Courir.
  4. Ensuite, vous attendez vendredi 08/12/2017 à 22h00 que je procède au tirage au sort.

Et voilà !

« La grande course de Flanagan » de Tom McNab

Bonjour les amis,

Attention, c’est de la bombe.

Si vous ne lisez qu’un seul livre de course à pied (à part le mien ici), c’est celui-ci, avant même Born to Run ou La solitude du coureur de fond ou Courir.

L’auteur connaît son sujet : il a été coach olympique et conseiller technique pour le film « Chariots de Feu ».

La grande course de Flanagan, c’est à la fois Les raisins de la colère en mode running, Forrest Gump pendant la crise de 29, Scott Jurek et Serge Girard avec un dossard.

La grande course de Flanagan, écrit en 1981, est tellement un chef d’œuvre de la littérature running que, un quart de siècle après l’avoir découvert, je n’ai pas besoin de le relire pour vous en parler. Mais je l’ai quand même relu (633 pages) trois fois, pour le plaisir.

Pendant la crise de 1929, un promoteur d’évènements sportifs a l’idée d’organiser une course par étape traversant tous les Etats Unis (plus de 5000km), projet qu’il lance sans avoir bouclé son financement, projet qui, à sa surprise, attire beaucoup de coureurs (il est historiquement démontré que plus les temps sont durs, plus les gens se mettent à la course à pied), projet dont on ignore jusqu’à la fin, s’il permettra aux coureurs de finir la traversée des Etats Unis.

On y rencontre des champions en reconversion, des chômeurs, des aryens, des femmes, des débutants. on vibre, on souffre, on s’indigne, on s’enthousiasme avec les coureurs. On angoisse avec le promoteur. On en sort épuisé et heureux d’avoir accompli cette traversée.

A mettre entre toutes les mains, coureurs ou non coureurs, adolescents et adultes, hommes et femmes.

Bref, c’est le sommet de la littérature running, avant que la littérature running n’ait même été inventée. Best seller à l’époque, best seller aujourd’hui encore.

Pour lire ce chef d’œuvre de la littérature course à pied, c’est : ici