Jeu concours : Gagnez « Coureur de l’extrême »

Bonjour les amis,

Comme promis à l’ouverture de ce blog (Cours toujours !), je vous offre, après chaque revue d’un livre, un exemplaire de celui-ci.

Cette semaine, c’est donc Coureur de l’extrême de Vincent Hulin.

L’exemplaire offert est dédicacé par l’auteur.

Pour le recevoir, rien de plus simple : vous partagez ce message sur réseaux sociaux (Facebook ou Twitter ou les deux), vous likez la page Facebook DesLivresPourCourir et vous attendez samedi 01/04/2017 à 18h que je procède au tirage au sort.

A vos claviers !

Coureur de l’extrême, de Vincent Hulin

Bonsoir les amis,

Vous rêvez de courir les ultra trails réputés comme les plus grands sous nos latitudes ?Vous hésitez entre Diagonale des Fous, UTMB, Marathon des Sables et Tor des Géants pour votre tiercé des courses les plus velues ?

Lisez Vincent Hulin, il décrit les quatre, vous pourrez donc choisir en connaissance de cause. Même si la longueur de la narration n’est pas proportionnelle à l’intensité de l’effort ou de la distance, vous vivrez les courses de l’intérieur, de l’intérieur même de Vincent Hulin même tant le témoignage est personnel.

Certains le regretteront car il leur manquera un récit plus descriptif pour mieux appréhender les épreuves, mais tous les coureurs d’ultra retrouveront bien le rythme et les interrogations caractéristiques de ces courses où les moments de bien être et course succèdent aux plus profonds désespoirs avant de céder la place aux interrogations et à la certitude de ne pas devoir en finir cette fois-ci.

Bref, un témoignage dans lequel se retrouveront les ultra traileurs.

Pour se le procurer, c’est ici : http://amzn.to/2nhhbN6

Le gagnant de « Cinquante marathons » est …

Bonsoir les amis,

Après une période de récupération plus longue que prévu, est enfin annoncé le résultat du tirage au sort. Pas tellement récupération de l’Ecotrail 80km (encore que …) mais récupération d’internet à la maison …

Bref, Heidi Didi a été tirée au sort ; en m’envoyant son adresse physique et son adresse email, elle recevra Cinquante marathons et quelques bêtises de Runnindoum, dédicacé par l’auteur.

Si jeudi soir elle ne l’a pas fait, je procéderai à un nouveau tirage au sort.

Et dès cette semaine, une nouvelle chronique et un nouveau livre à gagner.

A suivre …

Jeu concours : Gagnez « Cinquante Marathons et quelques bêtises »

Bonjour les amis,

Comme promis à l’ouverture de ce blog (Cours toujours !), je vous offre, après chaque revue d’un livre, un exemplaire de celui-ci.

Cette semaine, c’est donc Cinquante marathons et quelques bêtises de Runnindoum L’exemplaire offert est dédicacé par l’auteur.

Pour le recevoir, rien de plus simple : vous partagez ce message sur réseaux sociaux (Facebook ou Twitter ou les deux), vous likez la page Facebook DesLivresPourCourir et vous attendez dimanche 19/03/2017 à 18h que je procède au tirage au sort.

A vos claviers !

Cinquante marathons et quelques bêtises de Runnindoum

Bonjour les amis,

Je redoutais la lecture de ce livre au titre impressionnant : échaudé par les compte rendus de course sur blog, je craignais la succession de « Bien au dixième kilomètre, je commence à faiblir à l’approche du semi-marathon. Je prends alors sur moi pour garder le rythme, jusqu’au mur du 30ème kilomètre qui aura raison de ma volonté. »

Il y en a bien entendu un peu -comment ne pas parler de course à pied dans un livre dont c’est le thème principal ?- mais la succession presque hypnotique de courses, la découverte de lieux parfois aussi improbables qu’exotiques, la mosaïque de personnages, parfois récurrents comme dans une bonne série américaine, comme dans la vie, raviront les marathoniens qui se croient confirmés et feront rêver les coureurs amateurs d’endurance.

On attend avec impatience le tome 2.

Mais il est possible que cela prenne un peu de temps si l’ambition du titre est d’être « Cent marathons et beaucoup d’autres bêtises ».

Pour voyager, c’est ici : Cinquante marathons et quelques bêtises

Les gagnants de « Les runnings roses » sont …

Bonsoir les amis,

Isabelle Picard et John Lebugs ont été tirés au sort ; en m’envoyant leur adresse physique et leur adresse email, ils recevront Les runnings roses de Chantaki, dédicacé par l’auteur.

Un grand merci à Chantaki qui a décidé d’offrir, au nom de la parité, deux exemplaires de son livre.

Si mardi soir elle ne l’a pas fait, je procéderai à un nouveau tirage au sort.

Et la semaine prochaine, une nouvelle chronique et un nouveau livre à gagner.

A suivre …

 

Interview de Chantaki

Bonjour les amis,

Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’interroger Chantaki auteur du livre « Les runnings roses » dont je vous ai parlé cette semaine.

 

  1. Bonjour Chantaki, peux tu te présenter en quelques mots pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?

Bonjour Grégoire et bonjour à tes lecteurs. Je suis une passionnée de course à pied, j’adore voyager et j’ai le bonheur de pouvoir conjuguer ces 2 activités. Quand je pars en voyage, j’emmène toujours mes runnings, qui me servent à la fois pour courir et pour randonner. Mon avant dernière paire de runnings roses a d’ailleurs mal fini, …dans une poubelle de chambre d’hôtel à Mendoza (Argentine) en janvier 2016.

 

  1. Question incontournable ici, depuis quand es-tu coureur ?

J’ai eu plusieurs épisodes où je m’y suis m’essayée, lorsque j’étais étudiante par exemple. Puis j’ai laissé tomber, jusqu’à ce que j’aille en spectatrice assister au marathon de Bordeaux en 1991, puis aux JO d’Atlanta en 1996. Au retour, je n’avais qu’une idée m’y remettre et persévérer. C’est ce que j’ai fait et continue de faire.

 

  1. Pour en revenir à ton livre, »Les runnings roses », peux-tu nous dire comment t’en es venue l’idée ?

En courant…

Dans mes livres (« mes » car avant « Les runnings roses » il y a eu « 42,195 Millions de petites foulées, émoi, émoi et…moi »)  mes récits ont trait à la course à pied mais également aux lieux dans lesquels je me trouve parfois lorsque je prépare ou cours un marathon. Voyager et courir sont devenus au fil du temps un véritable trésor dans lequel je puise mon inspiration. Cela me plait de  raconter  les anecdotes qui émaillent mes préparations de marathon et de faire voyager mes lecteurs.

 

  1. Peux tu nous dire combien de temps il t’a fallu pour l’écrire ?

Lorsque j’ai eu fini mon premier livre, j’ai continué à parcourir le monde et à courir d’autres marathons exotiques. J’ai acheté une première paire de runnings roses à Lima au Pérou en 2011, cela a été le point de départ de mon projet d’écriture du livre « Les runnings roses ». Il m’a fallu attendre 3 ans pour laisser à ces runnings nées au Pérou le temps de vivre leur vie de voyageuses, et à ma souris le temps de raconter leur histoire dans cet intervalle. Je précise bien-sûr qu’elles ont eu des remplaçantes entre temps! Lol

 

  1. Pourrais tu nous livrer une phrase de ton livre dont tu es fier ou qui te semble le mieux en résumer l’esprit ?

Oui, volontiers:

« Mais lorsque, dans un énorme et très impressionnant son et lumière, la foudre tombe à quelques mètres de nous, nos jambes, sous l’effet de la panique se mettent à avancer toutes seules! Comme s’ils connaissaient très bien l’endroit, nos pieds ,en experts, se posent exactement là où  il faut et finalement, nous arrivons sains et saufs à la voiture. »

 

  1. Toi qui a du y réfléchir, sais tu répondre à la question qui travaille tous nos proches : pourquoi cours tu ?

Je cours parce que cela m’aide à me sentir bien dans ma peau, parce que je peux manger du Toblerone ensuite, parce que ça me rend fière de me balader avec ma médaille durement gagnée lorsque j’ai fini un marathon, parce que c’est simple… il faut juste de la volonté!

 

  1. Enfin, peux-tu nous dire ce que sont tes projets en matière de course à pied et d’écriture ?

En 2015, c’était une année trail (Euskal trail gourmand (2×25 km) et Cross du Mont Blanc). En 2016 j’ai renoué avec le marathon en courant à Las Vegas un marathon nocturne. En 2017, je ferai un mix des 2: un trail et un marathon. Mais inutile de me demander lesquels, je ne parlerai qu’en présence de mes dossards …

Côté écriture, 2011 a été l’année de »42,195 millions de petites foulées, émoi, émoi et…moi », 2014 celle de « Les runnings roses » alors 2017 sera peut-être celle de… à suivre! sur ta page (tu seras le premier informé!)

 

 

Merci Chantaki de ton temps et de tes réponses. Tous nos vœux de succès t’accompagnent dans tes projets.

Je rappelle que tu es l’auteur d’un blog qui nous fait voyager avec plaisir : http://chantaki.wordpress.com

Jeu concours : gagnez « Les runnings roses »

Bonjour les amis,

Comme promis à l’ouverture de ce blog (Cours toujours !), je vous offre, après chaque revue d’un livre, un exemplaire de celui-ci.

Cette semaine, c’est donc Les runnings roses de Chantaki. L’exemplaire offert est dédicacé par l’auteur.

Pour le recevoir, rien de plus simple : vous partagez ce message sur réseaux sociaux (Facebook ou Twitter ou les deux), vous likez la page Facebook DesLivresPourCourir et vous attendez dimanche 12/03/2017 à 18h que je procède au tirage au sort.

Les running roses de Chantaki

Bonsoir les amis,

Allergique au rose dominant et militant, je me suis fait violence pour ouvrir ce livre et ai attendu la journée de la femme, hier, pour le lire. C’est idiot, c’est moi.

C’est d’autant plus idiot que le « rose » du titre n’est pas militant, ce n’est qu’une belle touche de couleur, le symbole d’une fraîcheur, l’annonce d’un récit coloré, bigarré.

Chantaki nous emmène dans ses bagages et nous fait voyager autour du monde mais pas à la mode jet set, pas à la mode speed running, pas à la mode frime ou record, mais tranquillement, sereinement. C’est donc avec autant d’intérêt qu’on la suit sur une course qui passe au bout de sa rue qu’en Russie ou au Pérou.

La course n’est ici, presque, qu’un prétexte au voyage, sujet principal du livre.

Une belle virée autour du monde que vous pourrez vous procurer en écrivant à Chantaki : lesrunningsroses@gmail.com

 

Le gagnant de « De mon canapé à la course à pied la plus dure du monde » est …

Bonsoir les amis,

Laurianne Viautour a été tirée au sort ; en m’envoyant son adresse physique et son adresse email, elle recevra De mon canapé à la course à pied la plus dure du monde de Grégoire Chevignard, dédicacé par l’auteur.

Comme la compétition était dense, je distingue aussi un homme, parité oblige. Greg Lecomte a été tiré au sort ; en m’envoyant son adresse physique et son adresse email, il recevra De mon canapé à la course à pied la plus dure du monde de Grégoire Chevignard, dédicacé par l’auteur.

Enfin, parce qu’un podium ne saurait être complet sans comporter trois noms, je laisse à tous les autres le soin de m’envoyer d’ici mardi midi la dédicace qu’ils souhaiteraient. Celle qui me fera le plus rire l’emportera.

Et la semaine prochaine, une nouvelle chronique et un nouveau livre à gagner.

A suivre.