Jeu concours : gagnez Le bagne de la liberté

Bonjour les amis,

Comme promis à l’ouverture de ce blog (Cours toujours !), je vous offre, après chaque revue d’un livre, un exemplaire de celui-ci.

Cette semaine, c’est donc Le bagne de la liberté de Marc Desmazières

Pour le recevoir, rien de plus simple : vous partagez ce message sur réseaux sociaux (Facebook ou Twitter ou les deux), vous likez la page Facebook DesLivresPourCourir et vous attendez dimanche 01/01/2017 à 12h que je procède au tirage au sort.

Merci qui ?

Marc Desmazières

Enfin un auteur qui court, bien même et ce depuis 40 ans. Enfin, plutôt un coureur qui écrit, bien même, et ce depuis longtemps.

1h08 sur 20 km, 2h42 sur marathon, président du club La solitude des coureurs de fond, « Je vous salue maris », « En attendant que ma mère meure », « Sans concession » et, enfin, « Le bagne de la liberté ».

Publicitaire reconnu, ce qui aurait pu faire craindre du Beigbeder à un balle quatre vingt dix neuf, Marc Desmazières manie la formule et le texte ciselé non pour faire de l’esbrouffe mais pour transmettre avec l’efficacité de la foulée rodée l’énergie du propos, de la description, de la conviction, de l’interrogation.

Il n’y a que les éditeurs qui ne se soient pas encore rendu compte de son talent.

 

 

Les cinq meilleurs livres d’entraînement en course à pied

Bonjour les amis,

Vous vous êtes octroyés une coupure hivernale, vous avez réveillonné et vous vous apprêtez à prendre de bonnes résolutions pour l’année qui débute dans quelques jours.

Passerez vous du dix kilomètre au semi marathon ? Vous attaquerez vous au marathon ? Tâterez vous du trail ? Affronterez vous l’ultra trail ?

Dans tous les cas, vous voyez la reprise approcher à grands pas et vous voulez vous donner les moyens d’atteindre vos objectifs.

J’ai réuni ci dessous, pour vous, une sélection d’ouvrages de référence sur la préparation à ces objectifs. Cette sélection n’a pas d’autre raison d’être que ma subjectivité, qui est immense.

Bonne lecture et bonne année de course à pied et lecture à tous.

  1. Daniel’s running formula : Méthode d’entraînement du 800 mètres au marathon : http://amzn.to/2i5OKAn

Ce premier choix, très partial, est conforme aux choix d’entraînement que j’ai faits et qui m’ont permis, en dix huit mois, de passer de l’état de larve qui ne possédait pas même une paire de chaussures de sport à celui de finisher du Marathon des Sables (250 km dans le Sahara en autonomie alimentaire, pour en savoir plus http://www.42ans-42bornes.com) … les erreurs en moins. La méthode, semblable à celle popularisée par Serge Cottereau en France, convient aussi bien aux débutants qu’aux coureurs confirmés et s’appuie, beaucoup, sur la course en endurance fondamentale. Ce livre est la bible du running aux Etats-Unis et son auteur le pape de la course de semi fond et fond. Impossible de se tromper en adoptant la méthode … qui change de ce que préconisent majoritairement les entraîneurs français.

 

2. Ultra trail : plaisir, performance et santé : http://amzn.to/2i5Ynzc

Guillaume Millet, l’auteur, ne peut pas être soupçonné de ne pas connaître le sujet : il est à la fois un universitaire reconnu pour ses travaux sur l’endurance et un ultra traileur de très haut niveau puisqu’il a figuré au podium du Tor des Géants (330 km et 25.000 m de dénivelé positif). La somme de ces qualités aurait pu le conduire à produire un ouvrage abscons pour hyper spécialistes. Au contraire, c’est un guide formidable pour les débutants comme pour les trailers confirmés grâce à plusieurs niveaux de lecture. Pratique, instructif, sérieux, s’il n’y avait qu’un livre à lire pour l’entraînement d’ultra trail, ce serait celui ci.

 

3. La bible du running : le guide scientifique et pratique pour tous http://amzn.to/2hXe0cl

Contrairement à ce que le titre indique, je ne suis pas certain que cette bible soit adaptée à tous ; le coureur très confirmé, déjà versé dans la construction de plans d’entraînement et affilié à un club d’athlétisme restera sur sa faim. En revanche, pour 90% d’entre nous, du débutant au coureur amateur investi, c’est l’ouvrage parfait pour mieux comprendre ce que devrait être notre entraînement et comment l’organiser pour chaque séance s’inscrive dans un plan global et contribue à l’atteinte de nos objectifs.

 

4. La course à pied en 500 questions : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le running sans jamais oser le demander. http://amzn.to/2hzyUBA

Pour être totalement transparent, je n’ai pas encore lu le dernier ouvrage de Bruno Heubi, le Père Noël ayant failli à sa mission. Je crois pourtant pouvoir sans risque le recommander. Il y a huit ans Bruno Heubi a écrit l’excellent « Courir longtemps, les clefs pour réussir » (http://amzn.to/2hzuf2o) ; il n’y a pas beaucoup de raisons pour qu’avec huit années d’expérience et recul de plus, le nouvel opus soit moins bien. A mettre entre toutes les mains pour répondre à toutes les questions légitimes qu’on peut se poser au moment de s’élancer à l’assaut d’un objectif.

 

5. 100 conseils pour ne pas finir un marathon : http://amzn.to/2hbPLu5

Pour se souvenir que la course à pied reste un plaisir et qu’il ne faut pas trop se prendre au sérieux, ce dernier choix est un anti manuel de course à pied décliné en mode humoristique. Au delà du sourire, ce qui n’est déjà pas mal, cet anti manuel a aussi pour avantage de nous amener à réfléchir sur ce que nous faisons de nos entraînements et sur pourquoi nous le faisons. Un salutaire exercice d’auto-dérision pour revenir à l’essentiel et ne pas se fourvoyer.

Le bagne de la liberté, Marc Desmazières

Bonsoir les amis,

Aujourd’hui, entre deux fêtes, j’ai choisi de vous parler d’un ouvrage frais et pétillant comme une coupe de champagne, aussi léger et travaillé que le divin nectar et qui, pourtant, ne vous saoulera pas.

En quatre-vingt seize chroniques enlevées, voire aériennes comme une foulée kényane, Marc Desmazières touche du doigt, comme le titre l’indique, toutes les contradictions de la condition de coureur au long cours, individualiste épris de liberté s’agglutinant en troupeaux de 45 000 pour courir des marathons.

Rien n’échappe à l’oeil acéré du vétéran du bitume et chaque coureur aspirant à un peu plus qu’un dix kilomètres dominical s’y retrouvera, gêné d’avoir beaucoup ri d’une lapidaire et ironique description … avant de s’y reconnaître.

Ce petit ouvrage qui illustre parfaitement que la liberté c’est choisir ses contraintes, est à mettre entre toutes les mains pour découvrir les arcanes de la course à pied et de la psyché de ses adeptes.

Pour le lire … https://marc-desmazieres.squarespace.com/livres/le-bagne-de-la-libert

Le gagnant de « Courir, Mourir » est …

Bonsoir les amis,

Aurélie Imarre a été tirée au sort ; en m’envoyant son adresse physique, elle recevra « Courir, Mourir » de Marco Lodoli.

Si lundi soir elle ne l’a pas fait, je procéderai à un nouveau tirage au sort.

Je profite de l’annonce de ce résultat pour signaler à ceux des lecteurs qui n’ont pas été aussi attentifs que François-Xavier Dubois la semaine dernière (il avait relevé une contrepétrie dans le titre « La solitude du coureur de fond »), que le titre (en français) comprend une contrepétrie …

Et la semaine prochaine, une nouvelle chronique et un nouveau livre à gagner.

A suivre …

 

Jeu concours : Gagnez « Courir, mourir »

Bonjour les amis,

Comme promis à l’ouverture de ce blog (Cours toujours !), je vous offre, après chaque revue d’un livre, un exemplaire de celui-ci.

Cette semaine, c’est donc Courir, Mourir de Marco Lodoli.

Pour le recevoir, rien de plus simple : vous partagez ce message sur réseaux sociaux (Facebook ou Twitter ou les deux), vous likez la page Facebook DesLivresPourCourir et vous attendez vendredi 23/12/2016 à 17h que je procède au tirage au sort.

Merci qui ?

Courir, Mourir, Marco Lodoli

Bonjour les amis,

Aujourd’hui je vous parle d’un récit aussi halluciné que s’il avait été écrit après le trentième kilomètre d’un marathon, quand le cerveau en manque de glucides amène les pensées à se fracasser contre un mur et les muscles se mettent à penser d’eux mêmes.

Cesare, le jour où il s’est d’un seul coup retrouvé sans famille, est allé s’acheter une paire de chaussures de course. Sans savoir pourquoi. Et le jour de son licenciement, a pensé : « A compter de ce jour, je vais pouvoir courir jour et nuit. »

Cesare, court son premier marathon, course à l’image d’une vie engloutie par la route et la nuit, ponctuée de brèves rencontres aussi bancales que furtives. Cesare court et vit lentement, sans but, sans raison mais sans relâche, chaque kilomètre entamé appelant le kilomètre suivant, chaque activité débutée avortée avant son terme afin de repartir en quête d’une inaccessible satisfaction.

Marco Lodoli (http://des-livres-pour-courir.com/marco-lodoli/), venu à la littérature par la poésie, nous donne à contempler une vie consumée par les flammes d’une éternelle insatisfaction, flammes contenues et attisées par un abrutissement quotidien. Seules la course à pied et une chèvre (!?) paraissent pouvoir amener un semblant d’ordre dans ce chaos romain.

Pour vous abandonner aux mêmes vertiges que Cesare : http://amzn.to/2hLaHVL

Marco Lodoli

Marco Lodoli est né à Rome en 1956.

Il remporte un prix dès son premier roman (Chronique d’un siècle qui s’enfuit) et un de ses romans (Snack Bar Budapest) a été adapté au cinéma.

Poète, écrivain prolifique (journaliste et romancier), il enseigne au lycée en banlieue romaine.

Chacun de ses livres semble être l’illustration du chos, de l’aléa, qui préside à nos vies.

Ses oeuvres traduites pour la plupart en français s’organisent en trilogies ; la première est intitulée « Les débutants » (Courir, Mourir en est issu), la deuxième, « Les prétendants ».

Le gagnant de « La solitude du coureur de fond » est …

Bonsoir les amis,

Cocoandco a été tirée au sort ; en m’envoyant son adresse physique, elle recevra « La solitude du coureur de fond » de Alan Sillitoe.

Si dimanche soir elle ne l’a pas fait, je procéderai à un nouveau tirage au sort.

Je profite de l’annonce de ce résultat pour signaler à ceux des lecteurs qui n’ont pas été aussi attentifs que François-Xavier Dubois qui l’a relevé, que le titre (en français) comprend une contrepétrie …

Et la semaine prochaine, une nouvelle chronique et un nouveau livre à gagner.

A suivre …

Jeu concours : Gagnez « La solitude du coureur de fond »

Bonsoir les amis,

Comme promis à l’ouverture de ce blog (Cours toujours !), je vous offre, après chaque revue d’un livre, un exemplaire de celui-ci.

Cette semaine, c’est donc La solitude du coureur de fond, Alan Sillitoe.

Pour le recevoir, rien de plus simple : vous partagez ce message sur réseaux sociaux (Facebook ou Twitter ou les deux), vous likez la page Facebook DesLivresPourCourir et vous attendez vendredi 16/12/2016 à 19h que je procède au tirage au sort.

Merci qui ?